top of page

Le parcours utilisateur que nous vous proposons vise à faciliter l'intégration de pratiques de RdR Alcool pour un.e professionnel.le intervenant dans une organisation non spécialisée en addictologie mais accueillant, rencontrant  ou accompagnant des personnes qui consomment de l'alcool. Il est constitué de 8 étapes ordonnées dans un objectif pédagogique. 

Dans cette première partie nous nous attacherons à présenter les textes, ou parties de texte, qui font offices de référence quand on parle de Réduction des Risques Alcool. Vous trouverez

  • Des éléments de définitions de la Réduction des Risques et des Dommages (RdRD) et un focus sur la RdRD liée à l'alcool. Citations issues de productions de la MILDECA

  • Les recommandations de bonnes pratiques professionnelles de la Haute Autorité de Santé et les décryptages associés

  • Un mémo à retenir et pour aller plus loin un répertoire des textes de références.

ETAPE 1 : Les textes de références

Le principe de Réduction des Risques - Mildeca 2020

La réduction des risques et des dommages (RDRD), sans nier le caractère illicite de certains usages, permet de considérer l’addiction comme une maladie chronique. Elle s’adresse également aux personnes non dépendantes dont les pratiques s’avèrent particulièrement dangereuses. Elle reconnaît que l’arrêt de la consommation n’est pas possible pour certaines personnes, à certains moments de leur trajectoire, et qu’il faut alors mobiliser des leviers pragmatiques et adaptés pour améliorer leur qualité de vie.

Loin d’être une politique permissive, la réduction des risques et des dommages mobilise un ensemble d’interventions et de dispositifs publics et privés, encadrés précisément par la loi, dans l’objectif de venir en aide à des individus souvent fragiles et longtemps stigmatisés. 

Dossier « l’essentiel sur… La réduction des risques et des dommages » / Mildeca / 2020

La Réduction des Risques (RdR) est à la fois une politique de santé publique et une pratique de terrain pragmatique, sans jugement ni stigmatisation qui met la personne au centre du dispositif en la rendant actrice de sa propre santé.

Sa mission première : permettre à des personnes consommatrices de traverser et de survivre à des phases de consommation avec un minimum d’atteintes sur un plan physique, psychique et social.

L’approche RdR Alcool est la déclinaison, pour le produit spécifique qu’est l’alcool, du paradigme de « Réduction des Risques et des Dommages (RdRD) » qui vient reconnaître l’existence d’usages et de comportements à risques.

Plutôt que d’interdire ou de contraindre, la RdR Alcool postule de transmettre aux personnes les informations et les ressources qui leur permettront d‘exercer au mieux leur pouvoir d’agir et de limiter les conséquences négatives résultant des consommations d’alcool.

La ligne directrice qui sous-tend l’approche se structure autour de l’idée qu’il est nécessaire d’intervenir de manière différente pour lever les freins qui excluent les personnes des propositions d’accompagnement (aggravation des situations, recours tardifs et accès aux soins) et de tenir compte de leurs besoins spécifiques afin de faciliter l’accès aux soins et de proposer un accompagnement adapté.

​​

La RdRD Alcool repose sur les valeurs suivantes :

Accueillir le consommateur de manière inconditionnelle

  • Faire en sorte que l’alcool ne soit plus un obstacle aux projets de la personne et en finir avec la fatalité

  • Infléchir les présupposés négatifs des soignants vis-à-vis des addictions afin d’obtenir un changement de leur posture;

  • S’adapter aux capacités de la personne

  • S’intéresser à l’environnement de la personne autant qu’à sa consommation d’alcool

  • Reconnaître l’expertise profane de la personne ainsi que sa participation active et libre pour développer des réponses de santé, mobiliser ses ressources personnelles, et pour lutter contre la marginalisation, l’exclusion et les autres formes de violation de droits dont elles peuvent être l’objet

  • L’abstinence reste un objectif à atteindre pour certains patients à moyen ou long terme.

Site de la Mildeca - 2021

Une politique de Santé Publique - Mildeca 2021

Citation, un petit quelque chose pour dire que la RdRD s'ouvre à tous les produits, dont l'alcool. Que le medico-social est en mouvement et que la RdR Alcool est un levier pour accompagner le changement et améliorer l'offre rendu aux personnes d'après les autorités.

Des  recommandations de bonnes pratiques

Pour les établissements

Pour les professionnels

HAS2.png
Reco_HAS_ESSMS__RdRalcool_Page_1_Page_1.jpg
GUIDE_~1.PNG
illustration.png

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modifier. C'est facile.

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et me modifier. C'est facile.

A retenir 

  • Les orientations de santé publique ont ouvert la politique de réduction des risques aux produit licites dont le tabac et l'alcool

  • La Réduction des Risques et des Dommages Alcool est la déclinaison à l'alcool de la de la RdRD et de ses principes.

  • Les recommandations de bonnes pratiques invitent les ESSMS à mettre en place des pratiques de Réduction des Risques et à engager un changement.

  • Les recommandations de bonnes pratiques invitent les intervenants de premiers recours à décliner la Réduction des Risque dans leurs pratiques quotidienne.

bottom of page